Les premiers cantonniers font leur apparition en France au cours de la seconde moitié du XVIIIe siècle. Ils sont chargés des travaux d'entretien ou d'amélioration des routes et de leurs dépendances. Placés sous la direction des Ponts et Chaussées, ils doivent être sur la route de cinq heures du matin à sept heures du soir bravant les intempéries. S'abriter étant reconnu comme une nécessité, ils ont le droit de se construire des abris au bord de la route à condition, comme le précise le "livret du cantonnier" du XVIIIème siècle, que ceux-ci "soient en vue de la route..., afin qu'on puisse toujours constater leur présence". En 1845, Alfred Pietremont, conducteur des Ponts et Chaussées, rédige un mémoire qui milite en faveur de l'établissement de "maisons de cantonniers" en bordure des routes réparties à proximité de chaque canton. Depuis, d'autres règlements se sont succédés. Cependant, en dépit de l'amélioration du sort des cantonniers, ceux-ci sont encore, au milieu du XXème siècle, très mal payés (3000 francs par mois en moyenne) et souffrent d'un fort sentiment d'injustice.
© Le Hall de la chanson
Auteur : Aristide Bruant
Compositeur : Aristide Bruant
Interprète : Aristide Bruant
Durée : 2'49

Editeur : Salabert
Producteur : EMI Music France
Référence du disque : 855937 2
Date d'enregistrement : 1911