Les chants de mer, qui rythmaient le travail des marins, rendaient les manœuvres si efficaces que certains capitaines engageaient des meneurs de chants. Ces chants se divisent en trois grandes familles : les chansons à hisser, les chansons à virer (remonter l'ancre) et les chansons du gaillard d'avant (chantées pendant la pause). Ces chants à hisser font partie des plus connus et ont été recueillis ces vingt dernières années à Fécamp, à Granville, à Cancale et à Saint-Jacut-de-la-Mer. Ils accompagnaient la manœuvre la plus difficile sur un navire, effectuée par une douzaine d'hommes, menés par celui qui avait la voix la plus forte. Ces couplets, ne suivant pas d'ordre particulier, nous apprennent les mots techniques désignant certaines parties du navire comme les tolets (terme normand qui désigne les points d'appui des avirons) ou les focs (les voiles triangulaires placées à l'avant du navire).
© Le Hall de la chanson
Auteur : Traditionnel
Compositeur : traditionnel
Interprète : R Brou, C Desnos, M Hamon, C Quimbert, A Maisonneuve, M Colleu, F Le Marrec, T Moreau, B Creac'h
Durée : 3'07

Editeur :
Producteur : Le Chasse-Marée/ArMen
Référence du disque : SCM 033
Date d'enregistrement : 1994