Dans "La Complainte des filles de joie", parue en 1962, Georges Brassens traite, pour la seule fois globalement, du métier tant décrié de prostituée. Il rend un véritable hommage à ces filles de joie, que la loi du 13 avril 1946, interdisant les maisons de tolérance, a rejeté dans la rue. C'est précisément parce qu'elles sont méprisées par "ces vaches de bourgeois", qui pourtant font appel à leurs services, que Brassens a de l'estime pour ces femmes. Malmenées par la police, elles sont menacées par la maladie, la syphilis en l'occurrence, et ne bénéficient au début des années soixante, d'aucune protection sociale ou juridique. Touchée par le thème et le traitement de cette chanson, Barbara décide d'en donner sa propre version.
© Le Hall de la chanson
Auteur : Georges Brassens
Compositeur : Georges Brassens
Interprète : Georges Brassens
Durée : 2'41

Editeur : Universal (Editions Musicales 57)
Producteur : Universal/Mercury
Référence du disque : Philips 836292-2
Date d'enregistrement : 1961