Cette chanson est à l'origine une valse acadienne que Julien Clerc popularise en 1978, avant que les radios ne diffusent la version de Zachary Richard. Avec "Travailler c'est trop dur", le public découvre la musique cajun. Au même moment, le roman "Louisiane", consacré à cette communauté francophone du sud des Etats-Unis, est un énorme succès. Traditionnellement, les acadiens vivent d'une manière simple et se contentent se subvenir aux besoins de leur foyer. Ils sont souvent réputés paresseux par les étrangers, une représentation souvent renforcée par leur goût de la fête mal compris. Dans cet hymne à l'oisiveté, version exotique de "Et bâiller et dormir" (Charles Aznavour) ou "Le Travail c'est la santé" (Henri Salvador), on retrouve donc jusqu'au cliché, la nonchalance légendaire de la région du delta du Mississippi, mais aussi une forme musicale qui emprunte certains accents au blues et à la country.
© Le Hall de la chanson
Auteur : Traditionnel
Compositeur : traditionnel (texte additionnel et arrangements de Zachary Richard)
Interprète : Julien Clerc
Durée : 3'13

Editeur : Delabel (Sidonie)
Producteur : Crecelle et Sidonie/Virgin
Référence du disque : 392682
Date d'enregistrement : 1978