"Il est cinq heures, Paris s'éveille" interprétée par Jacques Dutronc déferle sur les ondes dès le début du mois de mars 1968. Lors des évènements du mois de mai, les étudiants en détournent le texte et le chantent lors des manifestations ou sur les barricades érigées dans le quartier latin. Le texte est ronéotypé dans la salle "Jacques Bonnot" de la Sorbonne occupée. Plus question ici du petit matin dans la capitale, avec ses livraisons de lait, le travail des boulangers ou les banlieusards dans les gares. Cette version s'en prend violemment aux représentants du gouvernement gaulliste, les policiers, les bureaucrates, et dépeint la violence des affrontements entre les étudiants et les forces de l'ordre. La référence à l'esprit de la Commune est nette. Commencé le 22 mars, le mouvement prend fin le 30 juin 1968, avec la victoire écrasante du parti gaulliste aux élections législatives.
© Le Hall de la chanson
Auteur : Jacques Le Glou, Jacques Lanzmann, Anne Ségalen
Compositeur : Jacques Dutronc
Interprète : Vanessa Hachloum
Durée : 2'57

Editeur :
Producteur : EPM
Référence du disque : 984582
Date d'enregistrement : 1998